kilovolt plus

FORCES

MÉDIAS SOCIAUX

Les plus âgés d’entre nous sont nés avant l’ordinateur. Est-ce à dire que nous sommes dépassés par les médias sociaux, que nous n’y comprenons rien à rien? Au contraire. Parce que nous sommes nés avant, nous savons les utiliser de façon stratégique, intelligente, de manière à ce que sur ces puissants contenants circulent de puissants contenus. Là aussi, c’est une question de profondeur.

Ce qu’il y a de merveilleux avec les médias sociaux, c’est que tout le monde peut y publier ce qu’il veut le plus simplement du monde, sans même recourir à un spécialiste de la communication — et devoir le rémunérer. Par contre, merveilleux ne veut pas dire efficace et ce « do-it-yourself » ne sera pas forcément une économie.

Primo, il faut s’y connaître. L’erreur la plus répandue, par exemple, consiste à inonder les réseaux sociaux de son offre promotionnelle. Le résultat est très souvent l’inverse de celui qui était recherché : l’information n’est pas relayée et l’entreprise est bannie des réseaux. L’erreur aura été de ne pas respecter la culture de ces réseaux, de ces communautés qui détestent qu’on les utilise à de seules fins de publicité. Pour être vu et être lu, pour être considéré, il faut participer à la vie des réseaux, il faut donner avant de recevoir. En publiant non pas des rabais, mais de l’information, des contenus pertinents, de façon tantôt sérieuse et tantôt humoristique, en cultivant la sympathie et la proximité avec le consommateur. Ce qui nécessite une chose tout aussi essentielle : la connaissance approfondie de ces réseaux. Pour développer une relation de confiance avec leurs utilisateurs, il faut savoir qui ils sont et quelles sont leurs attentes.

Ce qui nous amène à l’autre point : celui du coût. La gratuité des « opérations médias sociaux » n’est qu’apparente, car quiconque ne les connaît pas à fond devra consacrer énormément de temps à bâtir une stratégie efficace, qui fera tache d’huile et qui rejoindra les bonnes personnes avec les bonnes informations. Notre avis, c’est que les entreprises ont tout avantage à se consacrer à leur développement plutôt qu’à tenter d’être efficaces dans ce qui est une spécialité qu’elles ne maîtrisent pas.

Kilovolt connaît les médias sociaux, leurs communautés, leurs valeurs, leur fonctionnement. De là, les stratégies développées et mises en œuvre sont efficaces.